Une cabane lovée dans le feuillage… Ma tanière de sorcière au fond des bois. Mon boudoir… poudres,éclats de rire et élixirs. Esprits en ébullition, chasseurs de rêves, et visiteurs en tout genre, tissez vous dans ma toile …

La jeune fille ( suite )

Pour celles à qui le texte précédent a plu 😉  je vous traduis quelques idées supplémentaires pour invoquer et honorer la Jeune Fille en vous :

                                                        Prières et incantations à la Jeune Fille

Vous pouvez utiliser cette affirmation tous les jours; accrochez-la à votre miroir de salle de bains, ou écrivez la dans votre agenda. Elle est utile au début de votre voyage pour vous connecter plus facilement à la Jeune fille. Apprenez la,et récitez la lorsque vous avez besoin de la présence de la Jeune Fille :

Vierge divine

Donne moi la force d’accepter

Le courage d’aimer vraiment

Et la connaissance de moi-même.

En toi je trouve ma liberté.

……………………….

Déesse Vierge

Lumière de la Vérité et des Commencements

Je te célèbre en moi

Et  je danse avec toi dans le vent.

Fais de moi une guerrière pour la vérité

Et une porteuse d’espoir

Mon coeur chante ta mélodie

Et mon esprit est à jamais libre.

……………………….

Elle change tout ce qu’elle touche

Et tout ce qu’elle touche change

( Chant traditionnel à Koré )

…………………….

La cage a été ouverte

Les chaînes sont brisées

Ainsi soit il

La Reine Vierge a parlé.

 

 

                                                       Un voyage avec la Jeune Fille

Asseyez vous dans un endroit confortable et tranquille. Allumez des bougies, de l’encens ou ce qui vous convient pour créer l’ambiance adéquate. Vous pouvez par exemple mettre de la musique douce et joyeuse.

Votre voyage commence dans la forêt. Des plantes en fleurs bordent le chemin où vous vous trouvez. Parmi elles des crocus, les premières fleurs du printemps. D’autres fleurs aux odeurs douces, jaunes et blanches,accompagnent les crocus, leurs têtes s’agitant sous la brise légère.

Vous pouvez entendre des oiseaux qui pépient au dessus de vous dans  les arbres. Ils chantent un air d’espoir, de printemps, et de nouveaux commencements. Levez les yeux et regardez les voler de branche en branche et planer dans le ciel d’un bleu éclatant.

Commencez à marcher lentement le long du sentier. Prenez le temps de vous arrêter,de sentir les fleurs ou de ramasser un caillou brillant à vos pieds. Soyez curieux,explorez votre environnement.Le temps n’a pas de sens en ce lieu. Sautillez, dancez,sifflotez. Ceci est un lieu d’innocence ou vous pouvez exprimer l’enfant qui vit en vous.

Après avoir marché un moment , vous arrivez à une porte. Elle est recouverte de lierre et d’autres fleurs blanches et jaunes. Enlevez vos habits et respirez l’air pur. Sentez le poids de la peur, de la culpabilité et du jugement tomber à terre en même temps que vos vêtements. Puis passez à travers la porte.

Vous êtes maintenant dans une prairie  remplie de toutes sortes de fleurs sauvages, papillons et d’abeilles en train de butiner. Vous voyez une petite maison au loin mais vous n’y allez pas pour l’instant.

La brise embrasse votre peau nue. Riez et tournez sous le soleil qui ruisselle sur vous comme du miel doré. Écoutez les arbres qui bougent dans le vent et déployez vos bras pour les joindre dans une danse sacrée.

Alors que vous dansez vous vous rendez compte que vous n’êtes plus seul. Une femme est venue danser à côté de vous. Elle est également nue,et la vérité brille dans ses yeux.Il n’y a absolument rien de faux dans cette femme ;  elle est exactement ce qu’elle montre au monde. Vous lui faites confiance , et lorsqu’elle vous demande de venir avec elle vous la suivez sans hésitation.

Elle vous mène à une mare et vous demande de regarder la surface avec elle. Vous vous penchez au dessus de l’eau,et vous voyez votre reflet ,mais alors que le vent fait ondoyer l’eau et des rides apparaissent à la surface, votre reflet change et peu à peu devient identique à celui de la Dame à vos côtés.

Embrassez la Dame et parlez un moment avec elle si vous le voulez. Vous donne-t-elle quelque chose ? Avez vous des choses à lui donner ? 

Lorsque vous avez fini de parler, embrassez la encore et dites lui adieu. Retournez à la porte,en prenant seulement ce dont vous avez besoin parmi la pile de vêtements. Remontez le sentier à votre rythme, en permettant à votre conscience de revenir lentement à la surface.

Texte de Witchery, traduction et adaptation Skadi Bella.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s