Une cabane lovée dans le feuillage… Ma tanière de sorcière au fond des bois. Mon boudoir… poudres,éclats de rire et élixirs. Esprits en ébullition, chasseurs de rêves, et visiteurs en tout genre, tissez vous dans ma toile …

Polarités dansantes

Préparation de Beltane hier avec les soeurcières ; on a mis notre texte en page pour le sabbat et on a décidé d’utiliser ce beau poème de Marie des Bois pour l’invocation du Dieu et de la Déesse :

Soufre et Mercure

Je suis louve sous la cendre
Souffle qui frôle et quémande
Etincelle accrochée au manteau du ciel
Je suis flamme dans la crinière
Je suis ombre dans la lumière
Hurlement sauvage autour du feu rugissant.
Je suis ambre dans le miel
Et secret dans le mystère.
Pour toi je suis celle qui encante et ensorcelle,
Je suis la Sève dans le Vent…
Tu es cueilleur de louve
Buveur d’ivresse
Semeur de foudre
Chasseur d’étoiles
Déchireur de voile,
Donneur de miel,
Récolteur d’ambre,
Traqueur de désir
Rapprocheur de délire
Quêteur d’énigme.
Tu es galop effrenné sur la lande,
Martelant la colline et le creux de mes reins,
Tu es emmèleur de crinière,
Dévoreur d’offrande
Savoureur de magie,
Mangeur de Lune…
Tu es le Vent porteur de Sève !

Nous voulions quelque chose de sauvage, pour notre rituel, beaucoup de nos textes rassemblés nous paraissant trop mignons et cucul ( avec une triple dose de fées et de nuit de féerie, j’aime beaucoup travailler avec les fées mais il faut avouer que le sujet a une propension à se dévoyer très très vite dans le fluffy. Après on dirait que notre sabbat devient un thé dans un jardin anglais et non pas une célébration de fertilité et de l’amour dans toutes ses dimensions ). On va faire la danse du mât de mai sur la plage, et ensuite on laissera la danse devenir plus sauvage. Avec un petit voyage chamanique par la suite, sans doute. Ah j’ai hâte ! Je serai aussi l’officiante pour la cérémonie, pour la première fois – suspense insoutenable ! Stress mais aussi fierté de pouvoir conduire un très beau rituel pour un groupe aussi génial…

Enfin bon on a une propension assez poussée aux blagues salaces dans le groupe et pour Beltane on s’est évidemment lâchées…comme on se tape déja des délires sur la taille des bougies, on peut pas vraiment louper ça avec le mât de mai…

Et on en est venues à considérer un fait plus sérieux – l’absence du principe masculin dans certains cercles de femme et ses effets. Enfin, on peut toujours dire que la Déesse contient des aspects masculins, mais pour moi ça ressemble trop aux cathos qui disent que leur Dieu a aussi des aspects maternels, féminins. C’est quand même du monothéisme. Ce que je dis est très polémique, je sais bien, lâchez vous ! C’est juste mon ressenti, pas une vision restrictive du monde – enfin bon, je pense que fêter Beltane sans le principe masculin ça peut devenir pas très drôle et un peu cucul. Evidemment je suis dans ma période de travail avec le Dieu Cornu et ça me tient à coeur. Je me pose beaucoup de questions sur la séparation masculin/féminin dans la Wicca. Je crois en une idée de polarité fondamentale mais une polarité dansante – dès qu’on la fixe elle meurt ; et ainsi dire ‘ la Déesse est la lune, le côté réceptif, l’obscurité, etc…’ et le Dieu de même ‘le soleil, la force vitale, active etc… » je trouve ça un peu limité – la vision est intéressante mais elle l’est moins quand on va dire « c’est ça et c’est tout » et on va pas plus loin. Tout comme l’idée de vouloir faire rentrer toutes les Déesses dans le moule Triple Déesse, ou la vision du Dieu qui est très souvent le fils de la Déesse, beaucoup moins le père. Finalement l’expression « Grande Déesse et Dieu Cornu » qu’on trouve beaucoup dans les rituels me donne envie de rire et de dire  » Grande Déesse et Petit Dieu » ^^. Je suis dans une phase de pousser les limites de ce que je savais avant pour voir si ça implose ou pas – et me demande si la Wicca n’a pas des limites structurelles qui font que très peux de ceux qui s’y intéressent pendant longtemps y restent effectivement. Je comprends que les nouvelles venues aiment retrouver un principe féminin revalorisé, qu’il est plus facile pour elles d’approcher la Déesse et que les femmes sont généralement plus nombreuses dans la Wicca que les hommes, etc.

Mais c’est une étape à passer non ? Pour moi en tout cas certainement. C’est le printemps, je vois des cornes pointer derrière les buissons XD

Publicités

2 Réponses

  1. Sia

    ouiiiiiiii!
    merci d’aborder un fait qui me dérange de plus en plus!
    c’est la réflesion que j’ai eu aussi suite à notre débat post rencontre de préparation.
    et l’équilibre?
    ne serait ce que l’existance de cercle de femmes et pas d’équivalent chez les hommes… par manque de besoin? d’envie? de « membres » (^^ lol)? on m’a déjà répondu que cela venait di fait que les hommes, trop dans la compétition, seraient incapables de fonctionner en cercle sans hiérarchie T_T on en revient à classer hommes et femmes selon des « caractères stéréotypés par je ne sais qui » selon lesquels, hommes= combativité etc et femmes= passivité (et ménage à ce compte là) beurk beurk beurk….
    je digresse excuse moi
    merci d’avoir poser le fait. je pense qu’il reste des choses à équilibrer.

    20 mai 2011 à 10:02

    • skadibella

      Oui c’est clair…je sais pas pourquoi il n’y a pas d’équivalent…peut être que c’est un stéréotype dans lequel les mecs tombent dedans aussi…tu te souviens Méandres et l’histoire du coven quasi-que-mecs qui faisaient que de la beuverie, c’est du gros cliché aussi…je sais pas. Mais en tout cas j’aimerais vraiment beaucoup que ça soit possible dans les deux sens. Des nouvelles du cercle d’hommes par chez toi ?
      Bon c’est vrai qu’il y a généralement plus de païennes de païens, donc bon…

      Quand aux femmes strictement passives, mon oeil. Un cercle non hiérarchique, il n’y a pas de passivité possible, tout le monde doit s’y mettre. Et l’idée que les mecs se taperaient forcément dessus pour avoir le pouvoir…ça voudrait dire que ceux là ne sont pas super bien partis spirituellement…je me demande s’il y a pas une gêne au niveau des mecs pour se retrouver autour d’un thème ‘spirituel’…qui tient souvent de l’intime…merci à la société patriarcale des gros bras…enfin, bref…

      21 mai 2011 à 12:14

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s