Une cabane lovée dans le feuillage… Ma tanière de sorcière au fond des bois. Mon boudoir… poudres,éclats de rire et élixirs. Esprits en ébullition, chasseurs de rêves, et visiteurs en tout genre, tissez vous dans ma toile …

Mes aventures spirituelles à Amsterdam, part. 1

Tout a commencé quand je suis allée au Pub Moot d’Amsterdam. Tenu à l’étage dans un pub microscopique et assez étouffant, tous les second mercredi du mois. D’ailleurs, la formule Pub Moot est assez géniale. Ça permet une sorte de permanence païenne fixe, où les newbies peuvent être surs qu’il y aura toujours quelqu’un…et si personne de nouveau se ramène, c’est une bonne occasion de se retrouver et boire une pinte…une idée pour Lyon, hum hum…

Bref revenons à nos tulipes, Amsterdam, donc. C’est pas évident de se taper l’incruste dans un environnement où tout le monde connaît tout le monde, et faut montrer patte blanche aussi, quand même – les gens ont tendance à se méfier, surtout avec les petits jeunes. Car il faut noter une chose, ici le paganisme a eu sa grande vague plus tôt : moyenne d’âge 40 ans. Ça détonne par rapport à la France où je me sens presque une ancienne avec mes ( presque!) 21 ans. Mais de manière générale, l’ambiance est accueillante. En particulier je tisse des bons liens avec E., une canadienne débutante et débordante d’enthousiasme, B., HPS d’un coven alexandro-gardnérien, et Z., chamanisante nordique et prêtresse de la Déesse. Chouette diversité !!

Après quelques discussions pour s’assurer que je pue pas du c**, je suis invitée à la célébration du coven pour Samhain, et je suis folle de joie ! Je ne vais pas aller trop dans les détails, mais disons que c’est une expérience très intéressante. Je confesse, j’ai toujours eu une image un peu…disons, moqueuse des covens wicca traditionnelle. Bon là déjà c’est pas skyclad ( je crois que j’aurais passé sinon lol) et en fait, il n’y a pas de grand-guignolesquerie, de lourdeur, et l’usage de la théâtralité est très approprié. J’en ai parlé avec le HP et il m’ a dit des choses très intéressantes sur l’importance de la cohérence du système symbolique. Ils ont vraiment bossé dur sur leur ensemble de symboles, prenant ce qui leur convenait de leur lignage pour en faire leur propre système – en s’assurant du moindre détail. Au final, j’ai du revoir un peu mes préjugés ( et ça j’adore.) Et ils nous ont guidé à travers un voyage ritualisé dans le Monde Souterrain – génial !! Leur énergie de groupe, après une décennie, est très forte. Ils ont ouvert, pour avoir un peu de sang frais. Ils sont vraiment très synchro, c’est chouette. Je ne pense pas que cette voie est la mienne, mais j’en apprends des tonnes avec eux. Je suis conviée à des réunions d’apprentissage sur le thème des éléments.

( la chaise dédiée aux ancêtres durant le repas )

Peu après, vers début novembre, je suis conviée à un blot en l’honneur d’Odin. C’est la période durant laquelle il guide la Chasse Furieuse dans les cieux ; c’est aussi la période de Sinterklaas, le Saint Nicolas hollandais, qui parcourt les cieux sur son cheval, et avec lequel les païens hollandais font des gros liens avec Odin. Chez Z. qui tient un temple permanent chez elle, il y a une splendide statue de la déesse d’un mètre de haut, celle avec les bras levés et la spirale sur le ventre, en papier mâché et entourée de voiles, avec des autels secondaires couverts de fleurs sur les côtés. La pièce est très apaisante, avec les petites bougies dans les coins, le coin de purification à l’entrée et le bleu clair et blanc des murs.

Mais ce soir, l’autel au centre du cercle est dédié à Odin. Z. trace le cercle avec les runes et les mondes nordiques, invoque son protecteur Thor, et ensuite Odin. C’est très fort. On tire les runes, et il y a une offrande d’hydromel dans une corne. Après la cérémonie, swap de cadeaux, et je me retrouve avec un splendide dictionnaire de symboles !

Je suis de retour de nombreuses fois chez Z. – elle a su créer un véritable oasis de paix dans son petit temple. Ce n’est pas flamboyant, mais c’est réellement un temple, en effet. L’énergie qui s’est accumulée, peut être ? En tout cas, on s’y sent bien, en paix, réconfortés. Au départ je dois dire que Z. m’avait paru un peu froide, mais j’ai persévéré à me pointer à ses rituels, et au final on s’entend bien. En tant que fille de Skadi, moi la première je devrais savoir que froideur apparente ne veut pas dire coeur de glace lol. Ici encore, j’en apprends des tonnes. On parle beaucoup de l’importance de la constance dans la pratique, et de rendre honneur et de donner de l’énergie aux dieux au quotidien, parce que cela importe réellement, que quelque part ils s’en nourrissent et deviennent plus forts, qu’on leur doit cela. C’est quelque chose qui me parle beaucoup…

Il y a les pleines lunes. Et il y a les ‘crafternoons’ ou des femmes de partout se rassemblent autour d’une tasse de thé pour bricoler et discuter de trucs païens. Ça c’est génial ! Z. m’a appris à filer et je m’en tire pas si mal, j’ai juste besoin d’entraînement et j’ai décidé de m’acheter un rouet ( mes parents vont m’interner quand je vais revenir avec mon rouet sur le dos lol. La dernière fois j’étais revenue avec une cage à oiseaux vide, une lanterne chinoise et une vingtaine de bougies…m’en souviens encore ^^)

Surtout, le style de Z. ressemble au mien : apprenant là où elle peut, elle intègre ce qui marche à sa pratique et a peu d’affection pour tout système trop rigide ; ses rituels sont spontanés et quasi-improvisés, guidés par son tambour et ses chants puissants ( elle me dit : les voisins sont habitués. Parfois, y’en a un autre qui se met à chanter, pour m’accompagner lol. Ou sinon, ils mettent de l’opéra.^^). Pour la dernière pleine lune, c’était absolument magnifique, un rituel avec un labyrinthe tracé à la corde au sol, destiné à nous libérer de nos rancunes, à demander pardon, à pardonner et à se pardonner. Très beau. On a fini en dansant et en chantant des chants Reclaiming. Je suis aussi allée voir Z. pour lui demander de me tirer un oracle à sa façon, c’est à dire en lançant des pierres sur du sable. C’est une manière simple et puissante de divination, mais c’est en fait très subtil. On s’y est essayé et c’est …pas facile lol. Bref, j’en avais besoin pour avoir des perspectives sur mon avenir, et ça a levé pas mal de voiles.

Entre temps, Sylv’ de la Spirale Mystique est venue me voir et on a aussi paganisé. Je l’ai tiré à travers Amsterdam pour découvrir des boutiques ; gros coup de coeur pour de Roos ( la Rose ), « centre spirituel » installé en bordure d’un parc, avec un salon de thé bio au rez de chaussée, une boutique au premier étage et des salles pour workshops et conférences au deuxième.C’est assez new-âge, il faut le dire, mais très propre, clair, beau, et agréable d’y être. Surtout, ils ont une de ces vérandas style serre avec un demi-dôme !! je l’aime cette véranda !!                                                                      ( http://www.roos.nl/images/serreleeg.jpg). Et il y a des trucs intéressants dans la boutique. Ensuite, on va jusqu’aux dunes et à la mer – mais comme je connais mal, on débouche dans un endroit hyper bétonné, avec un circuit automobile qui fait un boucan pas possible !! On s’éloigne dans les dunes, qui sont assez désolées et gloomy ambiance on s’approche du Mordor, il faut dire. J’aime ! On s’installe sous un petit frêne tout tortueux, pour un essai de voyage chamanique, avec nos nouveaux hochets ! Sylv’ guide très bien, mais la pluie nous interrompt.

On se met en bordure d’un étang pour une brève invocation et offrande à Freyja, et je ramasse des épines pour un sort de protection. Mais horreur, voilà qu’on se fait repérer et appeler par un mec en uniforme qui nous fait comprendre qu’on n’a pas le droit d’être là où on est. Hum…le coup des touristes débiles, ça le fait toujours, mais heureusement qu’ils nous a pas chopé pendant le rituel… Dans tous les cas, ça fait pas plaisir, pour une campagnarde française habituée à courir en toute liberté dans la nature. C’est ça qui est dur ici : quasiment impossible de trouver un coin de vraie nature où on peut être totalement en paix. On se rentre et se rabat au pub pour éviter la coloc grincheuse, avec mon épais tome de l’encyclopédie des 5000 sorts, pour trouver des solutions en matière d’amouur et dans mon cas, de coloc pénible. ^^ Bref, c’était cool.

Ensuite, il y a deux semaines, je suis allée à la Botanica, pour une messe spirite, suivant Z. qui s’est beaucoup intéressée à la Santeria, et j’étais curieuse. Elle me dit que c’est une tradition spirituelle qui est relativement nouvelle, mais qui a en même temps plus d’acquis que la notre, avec quelques siècles de plus, et a donc beaucoup à nous apprendre. Bref, on arrive, à l’arrière de la boutique, portant habits clairs et voile ou chapeau blanc sur la tête. Dans une petite salle toute blanche, on s’assoit. Il y a une statue de la Vierge Marie au dessus de l’autel, et des illustrations représentant les orishas, un peu partout. Cependant, le principe de la messe spirite est plutôt de communier avec les esprits, des ancêtres en particulier. L’officiant commence par nous rappeler l’importance de laisser passer l’énergie par le coeur, pour éviter de trop partir dans la tête…judicieux. Après ça, il nous fait réciter des notre père et autres prières catholique et là, je peux pas. Puis on chante, du gospel et la chanson ‘ down to the river to pray’ devient un chant d’invocation, une invitation pour les ancêtres de descendre et se joindre à nous – oh brujas, gitanas, healers, indios, vikings, come on down to the river to pray ! plus rien avoir avec une messe normale lol. J’aime beaucoup, c’est très beau. Ensuite, l’officiant nous donne des conseils magiques et nous demande de respecter les personnes âgées, et d’allumer de temps en temps une bougie et de prier pour eux. Après, avec ses assistants, ils prennent à part certains membres de l’assemblée pour leur transmettre un message des esprits. Je suis assez interloquée quand l’officiant me fait signe, je le suis dans la pièce d’à côté, on se retrouve devant un autel à Yemanja. Il me purifie avec un bouquet de fleurs blanches, trempés dans une infusion d’herbes – il me semble avoir vu du romarin – et secoués vigoureusement autour de la personne, en insistant sur le ventre, et me dit que ça serait bien que je lui prête un peu plus attention. En fait il me dit aussi de déstresser mon père ne saura pas lol. J’étais assez sur le cul étant donné que oui, j’ai des problèmes de digestion, et avec mon père. ^^ Il me conseille une purification avec des fruits et me dit que j’ai pas besoin d’avoir peur. Je retourne à la pièce principale assez retournée, faut le dire, mais je me sens bien aussi. Devant moi une femme pleure, une catharsis plus spectaculaire…Ensuite, prières et c’est fermé…très intéressant…

Finalement, je suis Z. à Nataraj/Club Lite, un club new-age avec des projecteurs d’hologrammes sur les murs, des vendeurs de plumes et babioles chamaniques dans un coin, des masseurs, des joueurs de tambours live…ce qui est le plus chouette,c ‘est que les gens viennent ici vraiment pour danser, quelque soit leur âge et c’est très varié, et pieds nus en plus ! J’adore…Finalement, on va dans la salle du fond, où un groupe chante des mantras en s’accompagnant à la guitare. Il y a des lotus, un éléphant bleu et une déesse à quatre bras sur un cygne peints sur les murs, le plafond est orné de draperies, il y a des poufs et des meubles styles indiens, et une vendeuse de chai et de gâteaux bio, dans un coin…C’est très culcul mais aussi tout à fait relaxant…une petite bulle. J’aime, j’aime. Et il faut dire que d’habitude Z. est là dans un coin, proposant ces oracles. Une boite de nuit avec une devineresse dans un coin c’est top lol.

Et voilà, c’est les grandes lignes de toutes les mondanités paganesques dans lesquelles je me suis impliquées depuis que je suis ici. Y’a pas à dire, c’est vraiment très stimulant ❤

Publicités

Une Réponse

  1. Pingback: Mes aventures spirituelles à Amsterdam ( et au-delà ) part 2. « La cabane-boudoir de Skadi Bella

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s