Une cabane lovée dans le feuillage… Ma tanière de sorcière au fond des bois. Mon boudoir… poudres,éclats de rire et élixirs. Esprits en ébullition, chasseurs de rêves, et visiteurs en tout genre, tissez vous dans ma toile …

Sorts et Rituels

Harmonie – Chemins de Lumière III

Voilà très en retard, ma participation à la troisième semaine des Chemins de Lumière mis en place par Valiel. J’ai vraiment bloqué sur ce thème, je voulais faire quelque chose à la peinture mais ça ne sortait pas. J’ai donc décidé de faire quelque chose de plus proche du Land Art, au final. Enfin bon, gros mots, c’est une offrande :

Simplement, pour moi, l’harmonie, c’est le lien avec la nature, les saisons… J’ai ramassé quelques feuilles, fleurs et fruits dans mon jardin, et je me suis dirigée vers l’arbre gardien de mon enfance, le cèdre immense qui se dresse au milieu du paysage chez mon père. Celui au pied du quel j’avais fait mon rituel de voyage vers la partie sombre, celui dans lequel je montais tout le temps petite, mon refuge où j’écrivais, me consolais et échafaudais mes plans. Avec le temps qui passe, les ronces rattrapant les branches du bas, le lieu ressemble de plus en plus à une cathédrale verte. La même atmosphère de majesté, de recueillement, mais ici je me sens à ma place, en sécurité et en paix. L’harmonie. Je laisse des offrandes aux esprits du lieu, je dépose mes offrandes en mandala, je le charge tout en chantant ma version préférée de la Witches’ Rune, et en me laissant traverser par la beauté du lieu et la joie simple d’être ici. Je me laisse aller contre l’écorce de l’arbre, ressentant sa force tranquille, parfait mariage du ciel et de la terre, et je le remercie pour tout ce qu’il m’a apporté.

 

 

C’est le rituel en lui même qui est ma contribution plutôt que la photo parce que j’avais besoin de quelque chose qui me traverse et m’imprègne, et que quelque part c’était un rituel qui tenait de l’art, j’avais envie de faire quelque chose de beau.

Avant de repartir, je récolte quelques petites branches et un côte pour mon autel. Puis je me retourne sans regarder en arrière. A chaque fois que je retourne visiter cet arbre, c’est une joie douce-amère, comme celle de revoir un ancien amour…je suis partie car ma voie était ailleurs, mais cet endroit reste un de mes lieux de pouvoir, qui m’a formée, et j’espère trouver la même force et beauté à l’endroit où je déciderai de jeter mes racines plus durablement.

Publicités

Mûrissement…

Il y a quelques temps, à la lune noire, j’ai clos la dernière phase de mon travail avec ma partie sombre…
Je suis partie, à la nuit tombée, me mettre sous un sapin immense près de chez moi. Endroit parfait, tout entouré de broussailles pour la discrétion, dégagé sous les branches, un cocon de verdure, un petit chemin dans le lierre menant au tronc immense. J’ai toujours eu un lien avec ce sapin, petite je me réfugiais haut dans ses branches pour écrire et rêver. Le sapin me parait un bon arbre pour le travail en rapport avec la partie sombre, de plus. Le rituel consistait en plusieurs étapes, et à chaque étape j’allumais une bougie, créant ainsi un sillage dans l’obscurité. L’autel était au niveau du tronc, entouré lui aussi de bougies. La dernière partie était un sacrifice et une offrande, utilisant un peu de mon propre sang et du vin de laurier mêlé à du coulis de mûre, qui avait pris une teinte rouge épaisse impressionnante.

Il m’a fallu du temps pour surmonter une certaine tension vis à vis de l’obscurité…près de chez nous, c’est un quartier très tranquille, le bois est totalement sûr, mais même…je n’étais pas tout à fait à l’aise avec le fait de partir comme ça toute seule…En fait, je n’ai pas pu accomplir le rituel le soir même – je n’étais pas satisfaite de mon script et il me manquait la moitié des ingrédients. Le soir d’après, j’ai pris un bain pour me préparer qui m’a totalement endormie. Le soir encore d’après, problèmes d’organisation et je me suis retrouvée à faire le ménage à minuit…

Le 2 août, était ma dernière chance puisque ensuite je partais. Un peu avant, l’orage et la pluie se déchaînent et nous revenons à la maison avec 50 kg de cèpes à préparer – je désespère. Mais finalement, dès que la maisonnée est endormie, me voilà partie à travers champs avec mon gros sac à dos rempli de bougies et pots en tous genre ( pour cette occasion, je n’ai pas lésiné…) en priant pour ne pas rencontrer de harde de sangliers…

Une fois lancée je me sens si  bien, dans la nuit humide, accueillante, la nature sent bon, je me demande pourquoi j’étais effrayée. Je suis certes, alerte et sur mes gardes, mais je n’ai plus peur. Ritualiser la nuit dans la forêt, c’est très particulier, et bénéfique – cela induit une sorte de retour aux instincts. Je suis ici dans  mon élément naturel, pourquoi à chaque fois je me convaincs du contraire ? Bref, ça se passe très bien – à un moment clé une bête sort des broussailles, petite, comme un furet par exemple ( ou était ce mon chat ? lol ) mais reste dans l’ombre, je ne peux pas le voir…Et la Déesse Sombre m’honore de sa présence, tout autour, je suis plongée dedans. J’ai ré-intégré ma partie sombre à moi-même, certes, mais mon travail avec Elle ne fait que commencer.

Offrandes…

En bonus, j’ai trouvé des articles très intéressants sur la partie sombre ici :

http://morriganscave.wordpress.com/2011/08/11/la-part-dombre/

http://morriganscave.wordpress.com/2011/08/11/comprendre-la-deesse-sombre-traduction/

http://morriganscave.wordpress.com/2011/08/11/la-peur-du-sombre/

http://morriganscave.wordpress.com/2011/08/11/rehabiliter-les-tenebres-dans-le-paganisme/

( Evidemment, je me rends compte maintenant que je sors de mon cocon d’incubation que je ne suis pas la seule à m’intéresser au sujet ^^ ça va faire des recherches prometteuses tout ça !)


Protégé : La Roue des Tisseuses

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


Sort de bénédiction pour un voyage.

Voilà un petit sort que j’ai réalisé à Litha pour me suivre durant mon voyage et mes études à Amsterdam l’année prochaine. Il est légèrement inspiré de Spell’s bible de Gallagher et remis à ma sauce.

Il vous faudra un petit pot/bouteille, un mortier et un pilon, un ruban d’une couleur qui vous semble appropriée ( j’ai un vert pour symboliser la chance et le succès ) et un grigri de protection ( le mien est un ‘bouclier de Brighid’ )

Ensuite, commencez par mettre dans le mortier les trois ingrédients suivants : du sucre, qui représente la douceur, la susbtenance liées au foyer ; des miettes de pain qui représentent  le partage et le travail, et finalement de la cendre, de votre foyer si possible, représentant la chaleur, l’ancrage mais aussi la fin et les nouveaux départs. Visualisez cela alors que vous ajoutez les ingrédients et les broyez ; ils représentent une base pour le sort qui symbolisent le foyer, la base, l’endroit d’où vous venez, de manière que vous puissiez emporter son énergie rassurante avec vous et recréer votre maison sous vos pas.

Ensuite, ajoutez les herbes que vous souhaitez, fraîches de préférence, en visualisant leurs énergies alors que vous les ajoutez au mélange et broyez. J’ai rajouté : millepertuis ( joie, protection ) lavande ( calme et sérénité ) chardon ( protection ) valériane ( anti-stress ) gui ( protection, force ) bouleau ( soin, attention ) mousse ( force, calme ) pavot ( calme ) immortelle ( force physique) ,oeillet ( passion ) une aile de papillon pour la transformation ( trouvée, évidemment ) … et d’autres.

( Adoptez à vos besoins : qu’est ce qui vous pose problème quand vous voyagez ? Moi c’est …le stress et la fatigue ^^)

Finalement ajoutez une mèche de vos cheveux et demandez à votre divinité guide/patronne ou autre de vous protéger avant de mettre en bouteille.


Rite de connexion à la nature

Voici un rite que j’ai fait ce matin, en compagnie d’une nouvelle amie païenne – très bien passé, soleil magnifique – j’adore le printemps. Bref, je le remets ici – je l’avais trouvé il y a longtemps et je n’arrive pas à remettre la main sur les sources, donc si vous savez…

Bien entendu il est préférable de faire ce rituel à l’extérieur….

Matériel

Pour le lieu sacré, une plante placée au nord, une ou plusieurs plumes placées à l’est, trois grandes chandelles rouges ( ou une bougie ) pour le sud, un bol d’eau parfumée placé à l’ouest et les quatre pierres talismaniques élémentales.

Pour l’offrande : petit bol d’eau, des grains et une racine de votre choix.

Pour le rituel, la triade d’objets de connection avec les trois règnes : poils ou plumes d’un animal, une herbe, une pierre et un sachet de coton.

Rituel

Placez les quatre pierres talismaniques élémentales aux quatre points cardinaux pour délimiter votre espace sacré. Asseyez- vous face au nord pendant un moment, les paumes de vos mains posées sur le sol. Lorsque vous êtes prêt, inspirez profondément et expirez doucement. Répétez trois fois. Puis, posez vos mains sur vos genoux et fixez la plante placée devant vous. Étudiez avec attention, observez et méditez sur le lien que vous entretenez avec la plante et le règne de la Terre.

Prenez pleinement conscience du fait que vous faites également partie de cet environnement naturel. Il est important de comprendre cela et de sentir que vous appartenez à l’ordre naturel des choses. Ceci est une étape cruciale et il peut s’avérer fort utile de demander l’assistance des esprits du lieu.

Les esprits ne communiquent généralement pas avec le language que nous comprenons. Magré tout, parce que les pensées et sentiments sont des énergies, les esprits comprennent l’intention véhiculée par les vibrations émotionnelles et sincères des mots que nous utilisons. Il est donc impératif que vous communiquiez votre désir avec sincérité du plus profond de votre être.

Faites ensuite la même communion avec les autres éléments à chaque point cardinal. Créez un lien avec les plumes, les chandelle et le bol d’eau parfumée.

Lorsque vous serez prêt à poursuivre, plongez vos mains dans le petit bol d’eau sur l’autel et jetez une petite quantité d’eau sur le sol en offrande et dites  » Esprits du Nord, de l’Est, du Sud et de l’Ouest, je viens ici en quête. Menez-moi aux anciens chemins de la compréhension et guidez moi sur ma voie. »

Ensuite lancez un peu d’herbes sur l’autel devant vous et dites  » Esprits des bois et des champs, je viens ici en quête. Menez moi aux anciens chemins de la compréhension et guidez moi sur ma voie. »

 Enfin lancez quelques grains sur l’autel et dites  » Esprits de la vie et de la croissance, je viens ici en quête. Menez moi aux anciens chemins de la compréhension et guidez moi sur ma voie. »

 Terminez en verbalisant votre désir d’explorer le paganisme en tant que voie spirituelle et demandez que l’on vous guide et vous assiste.

Lorsque vous aurez terminé, remerciez les esprits du lieu. Enfoncez les racines dans le sol près d’un arbre, en guise d’offrande. Versez l’eau restante sur la racine.

Il est maintenant temps d’utiliser la triade d’objets de connexion. Placez les poils, la pierre et l’herbe sur le sachet de coton. Prenez ensuite la pochette dans vos mains en prenant soin de ne pas laissez échapper les objets posés dessus et tournez vous vers le Nord, et dites :

 » Par l’herbe, la pierre et l’ADN de l’animal sacré,

Je suis maintenant lié aux Chemins Anciens.

Par l’herbe, l’ADN et la pierre sacrée,

J’appartiens maintenant à la Nature. »

Lorsque vous aurez terminé, placez herbe pierre et poils dans le sachet, remerciez les esprits du lieu, reprenez les quatre pierres cardinales et libérez le cercle sacré.


Sorts pour un nouveau départ.

Bientôt c’est mon anniversaire – 20 ans – sacré tournant. Il y a peu ça me faisait peur, l’âge adulte je ne m’y sentais pas du tout, mais je suis plus sereine trois jours avant. On m’a dit que cette période serait une charnière, un seuil dans ma vie, notamment une astrologue que j’étais allée voir, et ma mère en faisant mon thème de numérologie, et je demandais à voir, mais ça me semble aussi tellement logique plus j’en approche, les changements s’accélèrent, se font de plus en plus concrets. J’imagine qu’il y a des énergies exceptionnelles de changement pour moi en ce moment, je compte bien « transformer l’essai ». Le jour même, je vais aller avec mes soeurcières et ma famille à la forêt de Vallin, qui est un très beau lieu énergétique, et on essaiera de faire un rite de passage à l’âge adulte. Bien sûr le soir restaurant et pubs à gogo mais je voulais aussi insérer le spirituel dans cette journée particulière. J’avais tendance à être un peu en retrait le jour de mon anniversaire parce que, tout d’abord c’est aussi celui de ma petite soeur – et que je n’assumais pas de me retrouver « à la place d’honneur » mais cette année j’assume totalement. Ce sera donc la fête !

Pour me préparer au mieux, j’ai commencé à faire une série de sorts que je pensais vous mettre ici. Ils sont traduits et adaptés à ma sauce de Spells Bible, de Ann-Marie Gallagher ( une mine d’informations )

Sort de la douche de pouvoir ^^ ( tiré de Magical spells for your home de la même auteur, pour purifier son esprit  )

Ce sort peut être accompli n’importe quand, à un moment stressant.

Ingrédients : trois gouttes d’huile essentielle de pin et trois de genévrier, une poignée de flocons d’avoine, 12 feuilles de menthe, une pièce de tissu. ( En ce qui me concerne je n’avais pas d’H.E mais j’ai rajouté des graines de genévrier écrasées )

Mélanger H.E, avoine et menthe et disposez les au centre de la pièce de tissu. Prenez le tissu par les coins et faites un noeud de manière à ce que rien ne ressorte ( ou utilisez un ruban). Une fois dans la douche, visualisez l’eau coulant sur vos épaules, qui emporte avec elle tous les soucis, le stress, l’anxiété, avec elle. Mouillez le sachet et frottez vous l’ensemble du corps avec, doucement en faisant des petits cercles, et en chantant : Soucis du jour, qu’ils soient emportés, brouillard de la nuit, qu’il soit dissipé ( La version originale est, Troubles of the day wash them all away, Cobwebs of the night put them all to flight. Si vous voulez être plus créatifs…la mienne est : Jour que les soucis s’envolent, Nuit adieu la camisole )

Quand vous vous sentez totalement propre, tournez la pression de la douche à son maximum et dirigez le jet d’eau vers votre plexus solaire et visualisez une boule d’énergie jaune, puis vers votre coeur en visualisant une énergie verte. En sortant de la douche, visualisez un bouclier de protection vous entourant.

En ce qui me concerne, j’ai trouvé approprié d’allumer une bougie orange dans ma salle de bain, pour la vitalité.

Sort de la bougie aux épines ( pour promouvoir la bonne santé mentale et émotionnelle )

Ce sort devra être fait de préférence en lune décroissante, pour emporter les soucis.

Ingrédients : un charbon à brûler, des baies de genévrier, des allumettes, une chandelle bleu clair, une chandelle noire, des épines de rose, suffisamment pour représenter tous vos soucis.

Lancer le cercle et invoquer des divinités si cela vous semble nécessaire ( en ce qui me concerne j’invoque toujours la Déesse et le Dieu pour me protéger et m’assister ). Allumez le charbon et mettez les baies de genièvre dessus. Allumez la bougie bleue en disant : Bleu est un voeu de paix et la sérénité.

Tenez la bougie noire entre vos paumes et en fermant vos yeux, concentrez vous sur l’anxiété qui vous occupe, voyez la comme un nuage noir qui sort de vous et entre dans la chandelle. Ensuite, tenez le haut de la chandelle noire au dessus de la flamme de la chandelle bleue, pour qu’elle se réchauffe ( pas trop longtemps, le but n’est pas de la faire fondre ^^) Puis enfoncez les épines de rose une à une dans le côté de la bougie, vers le haut, en disant : Je t’appelle … ( stress, colère envers telle personne, soucis d’argent, de coeur, etc…le nom de vos soucis particuliers ). Ne les enfoncez pas trop.

Quand vous avez nommé tous vos soucis, allumez la bougie noire en disant : Alors que tu brûles, tu relâcheras l’anxiété, qui s’arrêtera alors. Alors que tu brûles, tu te dépouilleras des épines, tous les soucis seront alors bannis. ( Ok, ça répète beaucoup alors. Et alors ? ^^ la répétition va toujours bien dans une incantation, je trouve, ça fait litanie )

– Sort du chaudron guérisseur ( pour guérir et laisser aller le deuil et la douleur émotionnelle.)

À faire à la lune décroissante de préférence un samedi, jour de Saturne le bannisseur.

Ingrédients : une chandelle noire, des allumettes, une pièce en cuivre, un petit caillou sombre et rond, un peu d’eau, deux poignées de terre, votre chaudron ( ou un pot rond ) du vin rouge ou du jus de raisin.

Lancer le cercle et invoquez les divinités si nécessaire. Allumez la bougie en disant : Je fais la lumière sur le deuil, pour que la douleur soit bannie, pour que les larmes soient perdues et le bonheur gagné.

Lancez la pièce dans le chaudron en disant : Les liens sont déchirés, la dernière colère est dépensée. Mettez ensuite la pierre en disant : Que soit bannie l’humeur sombre qui me retient et m’alourdit. Versez l’eau en disant : Ainsi la dernière larme est versée. Couvrez tout ceci avec la terre. Puis lever le verre de vin en disant : Je porte un toast aux douleurs passées, qui ne reviendront jamais. Buvez la moitié du verre puis versez le reste sur la terre en disant : La terre absorbera, la fin de ce verre, jusqu’à la lie.

Laissez la bougie auprès du chaudron jusqu’à ce quelle soit entièrement brûlée ( en ce qui me concerne, je ne le fais pas, je ne suis pas millionnaire. Je ré-utilise les bougies mais toujours dans le même domaine. Je l’ai éteinte en la soufflant et en disant : Vents du changement, scellez ce sort ! Qu’il en soit ainsi ! ) Ensuite, cachez le chaudron dans un lieu sombre pendant une lunaison puis enterrez la terre, après la tombée de la nuit, loin de votre maison.

Mon autel pour le dernier sort, comme d’habitude je choisis des cartes dans mes jeux et tarots qui correspondent à ce que je veux faire, pour me mettre dans l’ambiance, ici : le Réconfort, le huit d’épées ( qui représente une situation compliquée mais le potentiel de s’en sortir), la Renaissance, le six d’épées ( qui représente le voyage initiatique et les changements ) et l’Aide ainsi que les Poisons ( symbolisant les changements brusques et l’alchimie de la transformation) et les Reconstituants de mon oracle des plantes.


Les jours magiques : Jeudi

 

4. Jeudi

Traditionnellement associé à Jupiter.
Mes mots clés pour ce jour : société, royauté, tonnerre, autorité, pouvoir, prospérité, amplification de ce qui est, racines, solidité, propriété, matérialité, sens, équilibre, souveraineté, terre, agriculture, justice, paix, tranquillité, s’ancrer, se centrer, chêne, soutien, traditions, cadre, règles, construction, responsabilité, devoirs, générosité, expansion.
Divinités associées : Déméter, Toutatis, Cérès
L’autorité, toute une histoire ^^ Ici, il s’agit de matérialiser les inspirations et miracles du mercredi, de les pérenniser. C’est un jour puissant donc il faut faire attention aux énergies qu’on soulève ce jour là, elles seront amplifiées. C’est pourquoi, il est intéressant de s’intéresser à l’abondance dans nos vies, à la prospérité et richesse. C’est un jour où on mène à bien, où on récolte, on fait des activités constructives, de long terme. On réfléchit à nos valeurs, à la façon dont on vit notre vie. On analyse ses relations avec la société et le pouvoir. De quels groupes fait on partie, pourquoi ? Quels sont nos modèles, pourquoi ? Qui a le pouvoir dans notre vie ? Après la joyeuse immaturité du Mercredi, c’est le moment d’agir en adulte responsable. Se centrer, être au centre et aux commandes de sa propre vie, utiliser ses talents, assumer son pouvoir. Faire des choses utiles avec son pouvoir, aider les autres, travailler à une plus belle société, être généreux.

Activités : Faire des choses de ses mains : bijoux, bricolage… Prendre soin de la terre, jardiner, faire pousser des légumes. S’occuper de son engagement associatif. Faire du pain, des repas à partager. Signer des contrats. Terminer des projets. Prendre soin de ses pieds. Appeler ou voir ses parents, ses grands-parents. Faire des offrandes aux gardiens et guides.

Mon Charme du Jeudi Le matin, au calme, prendre le temps de s’enraciner à la terre et de se centrer. Faire une liste de ce qui a été accompli depuis une semaine, même s’il s’agit de petites choses. Enterrer la liste et faire une prière d’abondance et de prospérité.

Pierres du Jeudi : lapis-lazuli, sodalite, aragonite, bois fossilisé, rubis, grenat, fer, hématite, serpica

Plantes du Jeudi : aigremoine, amarante, bétoine, betterave, bouleau, bourrache, buglosse, cèdre, centaurée, cerfeuil, cerisier, charme, chêne, chou rouge, cormier, endive, épine-vinette, eucalyptus, figuier blanc, fraisier, frêne, jusquiame, lin, mélisse, mûrie, orme, peuplier, pivoine, platane, prunier, tilleul, violette


Cycles magiques, les jours de la semaine : Mercredi

The Fool, Stephanie Pui-Mun Law

3. Mercredi

Traditionnellement associé à Mercure.

Mes mots clés pour ce jour : le magicien, le fou comme ferment, désordre, chaos, miracles, transformation, communication, arts, inspiration, arts occultes, alchimie, éloquence, poésie, ouverture à d’autres cultures, jeu, malice, côté grivois, léger, absurde, vulgaire, idées, débats, ivresse, talent, vitesse, langues, symboles, esprits, contacts, toiles, masques, rôles, illusions, humour….

Divinités associées : Isis la magicienne, Hermes, Lugh, Dionysos, Ogmios…

Éternellement exaspérée par mon inconsistant, superficiel gémeaux de père, j’ai toujours eu du mal avec les énergies de Mercure. ( et la communication est hum…pas mon point fort ) Pourtant que de richesse ! Ici il s’agit de transformer les actions de Mardi en un réel potentiel, leur donner force, vision, les inscrire dans un plus grand tout, une direction, c’est le pivot de la semaine. Là où sait si on va réussir ses objectifs. C’est un jour versatile, imprévisible, souvent source de surprises. Pour utiliser cette énergie au mieux, il faut se laisser aller dans le courant du vent de folie, pour faire jaillir la vraie inspiration. Il faut aussi parler de ce que l’on fait, assumer sa joie et ce que l’on est, travailler ses talents. Accepter une certaine force qui réside dans les apparences et utiliser cela à son profit.

Activités : Le matin, écrire et brûler les choses à transformer. Faire un sort pour favoriser les études. Faire de la poésie, s’intéresser au monde. Dessiner, peindre, faire des choses colorées : s’exprimer. Prendre soin de ses mains : manicure, bain de sel, crème nourrissante. Faire des jeux de société.

Mon Charme du Mercredi Le soir, s’habiller de manière totalement extravagante, burlesque, colorée, chamarrée, se maquiller si on veut. Allumer des bougies multicolores et brûler un encens qui rend joyeux. Mettre de la musique si possible, endiablée, dynamique. Faire une danse déchaînée, désordonnée, se défouler totalement. Se faire des grimaces dans le miroir, faire des rires et cris grotesques : faire ressortir son Fou intérieur.

 

Pierres associées : fluorite, opale, apatite, topaze

Plantes associées :acacia, anis, amande, badiane, bette, camomille, chèvrefeuille,chicorée, chiendent, coudrier, églantier, endive, fenouil, genièvre, guimauve, marguerite, millefeuille,millet, noisetier, origan, oseille, pulmonaire, rue, salsepareille, sarriette, sceau de salomon, sureau, thé, trègle, valériane, fougère, lavande, lin, mandragorde, marronnier, menthe, muguet, pin sylvestre


Cycles du quotidien, les jours de la semaine : Mardi

2. Mardi

Traditionnellement associé à Mars
mes mots clés pour ce jour : évènements, révolutions, bousculements, guerre, civilisation, stratégie, politique, virtuose, terre, passion, Bélier abouti, vivre à fond, feu, sang, risques, solemnité, feu du foyer, « ce pourquoi on se bat », protection, être prêt, préparé, reposé, nourri, confiance en soi, force intérieure, corps, sport, courage, lutte, action, patrie, causes, fierté, combat, honneur, colonne vertébrale, bases, défendre.

Divinités associées : Epona, Sekhmet, Gaïa, Pele, Hestia, Neith, Thor, Athéna…
Je suis un bélier et née un mardi, donc j’adore ce jour où il me semble souvent avoir du « mojo » à revendre Wink
Il s’agit de mettre en action ce qu’on a planifié le lundi, de prendre les devants, de faire preuve de courage, de faire ressortir son tigre intérieurrrROar lol! Il s’agit aussi de se protéger, soi et ce qui compte pour nous, de défendre ses causes, de concrétiser les intuitions du lundi. Voilà pourquoi j’associe Gaïa et Hestia à cette journée : pour des sorcières païennes il me semble naturel de vouloir chérir et défendre la Terre Mère, ainsi que le foyer sacré, leur petit bout de terre à elle. Et pour cela, faire brûler en elles-mêmes le feu intérieur de la confiance et de la force ( ça se rejoint bien tout ça ! )

Activités : Se faire un petit thermos de thé chaï aux épices et au lait sucré pour la journée ( pour réveiller les énergies du tigre ! ) Faire du sport ( pour moi : vélo XD ) Prendre des initiatives. Prendre soin de ses muscles, avec des massages à l’huile de millepertuis par exemple.

Mon Charme du Mardi Le matin, travailler son armure psychique à l’autel : se centrer puis se visualiser entouré d’une très belle armure de guerrière à son goût, souple, légère, incassable ( et stylée lol)
Puis finir par saupoudrer la semelle intérieure de ses chaussures avec une pincée de cannelle pour le courage. ( en plus ça désodorise, ce qui ne gâche rien ^^)

Pierres associées : grenat, rubis, oeil de tigre, quartz rutile, rubis, jaspe, malachite, hématite

Plantes associées : absinthe, ache, ail, aloès, armoise, artichaut, arum, asperge, bardane, belladone, bruyère, bardane, bryone, chardon, clématite, ciboule, colchique, digitale, eupatoire, euphorbe, fougère, genêt, gentiane, glaïeul, houblon, moutarde, menthe, noix de muscade, ortie, poivre, prunellier, raifort, rhubarbe, vigne, aubépine, basilic, coriandre, cumin, damiana, galanga, gingembre, cannelle, houx, oignon, pavot, pin, rue, sang de dragon, tabac.



Cycles du quotidien, les jours de la semaine : Lundi.

Je remets ici un travail d’abord posté sur mon forum de cercle. Dans l’idée que peut être, cela puisse vous inspirer. Je sais que l’une de mes soeurcières a commencé sa propre semaine magique, avec des correspondances légèrement différentes, adaptées à sa sensibilité. Ici c’est donc un travail hautement personnel qui n’a pas valeur de fait avéré et documenté, c’est ma façon de voir les choses. Je pense que c’est la démarche qui peut être intéressante.

« Je fais actuellement un travail sur les divers cycles qui rythment notre vie. En effet j’ai un gros problème par rapport au temps. En général, je suis mal organisée, j’arrive souvent en retard, je n’arrive jamais à faire ce que je veux quand je veux, je ne vois pas le temps passer et souvent j’ai l’impression qu’il m’échappe totalement. Bref, je suis fâchée avec ma montre. Pour résoudre le problème de manière positive, je me suis rendue compte qu’il fallait que je vive plus dans l’instant présent d’une part, que je m’ancre plus à la terre. Et d’autre part, qu’une façon de ne plus me perdre dans mon temps serait de le ritualiser. Comme ça, je me discipline sur ma pratique au quotidien, je prends le contrôle mais de manière douce et harmonieuse. Et je me donne des outils pour arriver là où je veux.

Dans mes petites réflexions je me suis dit, les cycles voyons…il y a la roue de l’année tout d’abord. Bon, celui là je le fête déjà assez et l’échelle est trop vaste pour ce que je veux faire, je m’intéresse à des cycles courts qui rentrent dans le cadre du quotidien. J’ai dégagé trois cycles intéressants :

– le cycle lunaire, qui est également lié, pour moi, aux règles, au corps, à une certaine intuition/animalité, aux marées, à la nature, aux mouvements cycliques, aux mystères, au cycle de la vie en général naissance/vie/mort/renaissance…
– le cycle jour/nuit, qui est lié au contraste ombre/lumière, aux mouvements en balanciers, aux polarités, donc au Dieu et à la Déesse.
– finalement le cycle des semaines, qui est un cycle en quelque sorte « artificiel » car construit par les humains ( même si on peut retrouver des correspondances astrologiques mais c’est nettement moins évident que le cycle de la lune ) mais ancré par de longues pratiques religieuses et sociales, c’est un cycle qui pour moi est lié donc, à la vie sociale, au lien avec les autres.

Mon idée était d’instaurer des petits rituels, pour profiter de l’effet d’impulsion des énergies du moment, et travailler sur des aspects particuliers. J’ai commencé par le cycle des semaines et je voulais donc partager ce boulot avec vous, si jamais ça peut vous servir ou inspirer. C’est un travail très personnel, j’ai essayé d’adapter à mon ressenti et d’aller plus loin que les tables de correspondances, en fonction de la « saveur » que me paraissait avoir le jour… c’est un travail poétique, à ma sauce, un exemple de comment on peut « jouer » avec le temps et les inspirations du moment.

1. Lundi

Diane Chasseresse, par Lune


Traditionnellement associé à la Lune.
mes mots clés pour ce jour : inconscient, intuition, limbes, débuts, glace, chasseresse, énergies vierges, bon sens, froid, justice, plans, calculs, règles, codes, processus, instincts, dévotion occulte, négociation, pacification, « soft power », préparation, analyse, observation, poser des buts, concentration, naissance, pureté, idéal, métal, gant de velours, inflexibilité, vérité, divination, méditation, planifier.

Divinité associée : Skadi, Artémis, Diane…
Je commence la semaine sous l’égide de ma divinité patronne. En effet, bien que ce ne soit pas une divinité lunaire, j’ai fait l’association lune-glace-chasseresse-Skadi. ( Artemis me semble aussi être une association judicieuse ) Pour moi les énergies de ce jour, où on se remet souvent à travailler et où on doit sortir la tête des brumes du week-end, c’est le côté froid de la lune, monde glacé et inaccessible, et si attractif, d’où l’association avec les idéaux. Il faut faire des projets, s’organiser, en s’appuyant sur ses outils de sorcière : intuition, divination. ( Je ne comprends pas trop l’association de ce jour là avec l’amour à vrai dire ). Pour moi, c’est le jour de l’efficacité féminine, le « soft power », qui allie concentration et subtilité, la « working witch ». On se remet la tête sur les épaules, et on fait des bons plans avisés. On se donne des bons augures pour un bon re-démarrage.

Activités : Faire des tirages, de la divination, pour avoir des conseils pour la semaine, ou ce qui touche à la vie sociale. Faire les démarches administratives. ( en les intégrant à une démarche magique, ça devient moins pénible Wink ) Boire des tisanes stimulant l’intuition, les rêves, la lucidité. Faire du yoga pour la souplesse et la concentration. Prendre soin de ses yeux avec des cotons imbibés d’eau de bleuet, par exemple.

Mon Charme du Lundi : Si je n’ai pas forcément toujours le temps de me tenir à tout ce que je viens de dire, ce petit rituel m’est devenu incontournable.
Le matin, écrire ses buts sur un papier, le plier, le mettre sous une bougie blanche, allumer la bougie et envoyer de l’énergie pour la réalisation de ces buts. Chaque matin, relire le papier.

Pierres associées : cornaline, agate, sélénite, phrénite, quartz, pierre de lune

Plantes associées : nénuphar, aubergine, melon, avoine, camphrier, concombre, coloquinte, coquelicot, pavot, courge, cresson, cigüe,  iris, laitue, pastèque, raiponce, pourpier, persil, roseau, tamarin, tilleul, rave, santal blanc, jasmin, citron, eucalyptus, lys blanc, mélisse, myrrhe, oignon, saule blanc.

Selene, déesse lunaire par Lune ( qui est très douée, cliquez donc sur l’image pour visiter son site )